lundi 1 janvier 2001

RÉSUMÉ 83/4/5

HUMBERT (Florian), L'espace pernandais et la question des AOC


L’implantation des AOC sur la commune de Pernand-Vergelesses remonte au 8 décembre 1936, et au décret de contrôle relatif à l’appellation Pernand-Vergelesses pour les vins rouges et blancs. Depuis cette date, les territoires d’AOC de la commune n’ont eu de cesse d’évoluer et présentent, au début du XXIème siècle, une forte diversité. Cette appropriation protéiforme de la norme renvoie à des processus remontant, pour les plus anciens, au début du XXème siècle, et jalonnant ensuite la fin de l’Entre-deux-guerres, la Deuxième Guerre mondiale et l’après-guerre. Les phénomènes territoriaux perceptibles font par ailleurs écho à des jeux d’acteurs spécifiques et à des enjeux de natures diverses (politique, syndicale, économique, technique), nécessitant le croisement des échelles d’analyses et des registres d’interprétation.
Ce texte entend amorcer la réflexion sur la question des AOC dans l’espace Pernandais en présentant d’abord les tendances longues à l’œuvre. Au-delà, le propos revient plus en détail sur la période 1930-1950 et sur un dossier en particulier, la délimitation des appellations Corton, Corton-Charlemagne et Charlemagne, particulièrement utile à la compréhension des problématiques en jeu.